Rencontre avec .......

Yves MONGELARD

Parti de son village perché dans les montagnes des Alpes pour 'descendre' à Paris(*), voila vingt ans maintenant qu'il s'est installé à Copenhague. Ayant pris une retraite anticipée à la fin de son contrat pour éviter de retourner à Paris, il a décidé il y a peu de temps de se consacrer enfin à son intégration .... dans la communauté française du Danemark ! Et il faut dire qu'il ne ménage pas sa peine !

Pour satisfaire notre curiosité habituelle il a bien voulu nous parler d'abord un peu de son voyage jusqu'à Copenhague.

Après des études à Grenoble, il partira à Paris pour les écoles de télécommunications où il sera d'abord étudiant puis enseignant. C'est en 1989 que le Danemark entrera dans son existence, d'abord avec l'inauguration de l'Arche de la Défense(**) à laquelle il assistera, puis deux semaines plus tard, sur les Champs Elysées lors des cérémonies du 14 juillet et du bicentenaire de la Révolution. Une fête absolument fabuleuse avec une parade incroyable, se souvient-il en nous montrant quelques photos de l'évènement. Et c'est là, sur les Champs Élysées, qu'il fera sa deuxième rencontre avec le Danemark. Elle était Danoise et chercheur au CNRS.

Champs Élysées, 14 juillet 1989

Deux ans plus tard, il débarquait à Copenhague, sans aucun regret d'avoir quitté la vie parisienne tient-il à préciser « Paris n'est pas le centre du Monde ! Certes, on peut y rencontrer beaucoup de gens, j'y ai connu Luc Ferry, jeune philosophe pas encore ex-Ministre, j'y ai pris des petits déjeuners avec un autre Luc quand il passait par Paris, Plamondon celui-ci, le célèbre parolier Québécois, mais vous savez après mon installation ici j'ai eu l'occasion de rencontrer des gens qui m'ont apporté autant, parfois plus, j'ai même rencontré le Pape Jean-Paul II (***) .... Vous savez Copenhague vaut bien une messe ... ».

Libéré de ses activités professionnelles, il consacre maintenant beaucoup de temps à la vie associative des Français du Danemark.

Représentant "Français du Monde-ADFE", l'une des deux associations reconnues (l'autre étant l'UFE "Union des Français de l'Étranger" avec Pascal Badache), on le retrouve dans les réunions de la Commission des bourses pour le lycée, de mise à jour des listes électorales, du bureau Accueil-Emploi (malheureusement supprimé cette année) ou encore dans les bureaux de vote lors des élections, etc. etc.

Et puis bien sûr, si vous avez déjà ouvert l'a propos de ce site internet, vous savez qu'il est derrière 'Les Nouvelles de Copenhague', avec une poignée d'amis sans lesquels ce site n'aurait pas duré longtemps, avoue-t-il: « C'est un travail extrêmement lourd et c'est l'angoisse à chaque fin de mois ! Les appels à coopération n'ont pas été un franc succès jusqu'à présent et la question de fermer le site est à l'ordre du jour. Notre problème est que l'audience ne cesse de croître, lentement certes mais régulièrement. Alors ce serait dommage.... car en plus, c'est passionnant ! »

Si toutefois cela devait se produire, il ne deviendrait pas inactif pour autant. Impliqué, mais de façon limitée, dans un projet d'école franco-danoise qu'il soutient ardemment, l'enseignant qu'il a été y consacrerait volontiers plus de temps. Il pense que cette école vient compléter la palette des moyens mis à la disposition des francophones de Copenhague, et qu'elle pourrait servir de modèle pour des écoles similaires dans d'autres grandes villes, au Danemark ou ailleurs.

La liste de ses activités ne s'arrête toutefois pas là et pour en citer encore une, mentionnons le dossier sur les enfants dans les familles bilingues actuellement en cours de préparation. Une question qui le concerne personnellement puisque ses enfants sont franco-danois. Une question pour laquelle peu d'études ont été faites, nous dit-il, car tous les experts ont surtout travaillé dans le cadre de l'immigration et, depuis plus récemment, celui des langues régionales, c'est-à-dire de familles généralement monolingues.

Avant de conclure ce papier, nous nous devons de mentionner les références régulières qu'il a faites au sujet des bénévoles dans les associations, «des gens qui ont vraiment la foi ou alors sont un peu fous ....».

Les connaissant presque tous, nous pouvons vous assurer qu'ils ont la foi !

 

 KM

 

Yves nous a quitté à la fin du mois de Juin 2017.  Depuis 2007 il animait le site "lesnouvelles.dk". Il y a passé le plus gros de sa vie de retraité à Copenhague. C'était en queque sorte son "bébé". Nous présentons à sa famille nos plus sincères condoléances. (La nouvelle rédaction - 24 07 2017)


* Vous connaissez la comptine 5 retour
** Conçue par l'architecte Johann Otto von Spreckelsen (disparu avant la fin du chantier) et l'ingénieur Erik Reitzel, tous deux Danois.  5 retour
***

Sans donner de détails ici, mentionnons que nous avons eu droit à une petite anecdote assez drôle sur une réunion (technique) au Vatican au cours de laquelle Yves a été élu Directeur du Bureau pour lequel il travaillait à Copenhague l

5 retour